album
Born In The USA

My Hometown

(Bruce Springsteen)
Autres albums:
 

My Hometown

Ma Ville Natale

I was eight years old and running with a dime in my hand
Into the bus stop to pick up a paper for my old man
I'd sit on his lap in that big old Buick
and steer as we drove through town
He'd tousle my hair and say son take a good look around
This is your hometown
This is your hometown
This is your hometown
This is your hometown

In `65 tension was running high at my high school1
There was a lot of fights between the black and white
There was nothing you could do
Two cars at a light on a Saturday night
In the back seat there was a gun
Words were passed in a shotgun blast
Troubled times had come
To my hometown
My hometown
My hometown
My hometown

Now Main Street's whitewashed windows
And vacant stores
Seems like there ain't nobody
Wants to come down here no more
They're closing down the textile mill2
Across the railroad tracks
Foreman says these jobs are going boys
And they ain't coming back
To your hometown
Your hometown
Your hometown
Your hometown

Last night me and Kate we laid in bed
Talking about getting out
Packing up our bags maybe
Heading south
I'm thirty-five we got a boy
Of our own now
Last night I sat him up behind the wheel
And said son take a good look around
This is your hometown

J’avais huit ans et m’engouffrais avec dix cents dans la main
Dans l’arrêt de bus pour ramener le journal à mon vieux
Je m’étais assis sur ses genoux dans cette vieille grosse Buick
et tenais le volant alors que nous roulions à travers la ville
Il m’a ébouriffé les cheveux et dit fils regarde bien autour
C’est ta ville natale
C’est ta ville natale
C’est ta ville natale
C’est ta ville natale

En 65 la tension était forte dans mon lycée1
Il y avait pas mal de bagarres entre les blancs et les noirs
Il n’y avait rien à faire
Deux voitures à un feu un samedi soir
Sur le siège arrière il y avait un fusil
Les mots furent lavés dans une rafale
Des temps de troubles étaient venus
Jusqu’à ma ville natale
Ma ville natale
Ma ville natale
Ma ville natale

Maintenant sur Mainstreet, ce sont des vitres blanchies
Et des magasins abandonnés
On dirait qu’il n’y a personne
Qui veut venir ici désormais
Ils ferment l’usine textile2
A travers la voie ferrée
Le contremaître dit que ces emplois vont ailleurs les gars
Et qu’ils ne reviendront pas
A ta ville natale
Ta ville natale
Ta ville natale
Ta ville natale

La nuit dernière Kate et moi étions allongés sur le lit
Parlant de la manière de s’en sortir
Faire ses valises peut être
Filer vers le sud
J’ai trente cinq ans et nous avons un garçon
maintenant
La nuit dernière je l’ai assis au volant
Et dit fiston regarde bien autour
C’est ta ville natale

Toutes les paroles présentes sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Les chansons de Bruce Springsteen sont publiées chez Sony Columbia.
 
Merci à : Philippe35
Pour toute reproduction de ces traductions, merci de nous contacter par Mail
 
       Notes:

1 Le second couplet évoque les tensions raciales qui se sont déroulés dans le New Jersey de 1964 jusqu'en 1971. Springsteen fait ici plus particulièrement référence à une aggression qui s'est déroulée à Freehold même le 19 mai 1969:
"The police log book for Monday night's racial disturbance (May 19, 1969)... Police said a carload of white youths pulled alongside a car of black youths and a shotgun was fired into the back seat of the car of black teenagers. The victims, Dean Lewis, 16, of 8 Monmouth Ave., who suffered buckshot wounds in the left side of his face and right eye and Leroy Kinsey Jr., 19 Factory St., who was hit in the neck, were taken to Jersey Shore Medical Center, Neptune." - Asbury Park Press, le 22 mai 1969

2 They're closing down the textile mill : ce vers évoque l'usine de tapis et de couverture A&M. Karagheusian, Inc dans laquelle le père de Springsteen travaillait. L'usine qui employa jusqu'à 1700 personnes dans les années 30 ferma à la fin des années 60.

My Hometown a été enregistrée en mai 1983. Elle est l'un des rares morceaux de l'album issus de cette session. Ruth Jackson, épouse de l'ingénieur du son, Bruce Jackson, est créditée des choeurs. Diverses versions ont été essayées. Après avoir essayé plusieurs versions rockabilly, c'est l'arrangement avec un tempo lent et basé sur les synthés qui fût retenue. Au départ, elle était écrite à la troisième personne mais le sujet étant tellement autobiographique que la première personne s'imposa.

Dernière chanson et dernier des 7 singles du disque, My Hometown qui décrit les tensions sociales et économiques dont Springsteen a été témoin durant son adolescence, boucle la boucle du disque, en faisant un écho évident au thème contenu dans la chanson titre de l'album. My hometown reflète également l'autre thématique de l'album à savoir l'âge adulte et la nostalgie du passé (voir Glory Days ou Bobby Jean).
Musicalement, c'est peut être la chanson la plus proche de ce que Springsteen fera dans l'album suivant, Tunnel Of Love.

Dans son premier film, "Roger & me", Michael Moore utilisa la chanson pour décrire sa ville natale (Flint, Michigan), le chômage et la fermeture des usines General Motors.

 
       Live:
Nombre d'interprétations live: Première interprétation: Dernière interprétation:
277 08-06-1984 08-09-2012

Mon graphique

 
Copyright "HopeAndDreams" 2007, tous droits réservés - Contact