album
The Wild, The Innocent And The E Street Shuffle

The 'E' Street Shuffle

(Bruce Springsteen)
Autres albums:
 

The E Street Shuffle

Sparks fly on E Street1 when the boy prophets walk it handsome and hot
All the little girls' souls grow weak when the man-child gives them a double shot
Them schoolboy pops pull out all the stops on a Friday night
The teenage tramps in skin-tight pants do the E Street dance and everything's all right
Well the kids down there are either dancing or hooked up in a scuffle
Dressed in snakeskin suits packed with Detroit muscle2
They're doin' the E Street Shuffle

Now those E Street brats in twilight duel flash like phantoms in full star stream
Down fire trails on silver nights with blonde girls pledged sweet sixteen
The newsboys say the heat's been bad since Power Thirteen gave a trooper all he had in a summer scuffle
And Power's girl, Little Angel, been on the corner keepin' those crazy boys out of trouble
Little Angel steps the shuffle like she ain't got no brains
She's death in combat down on Lover's Lane
She drives all them local boys insane
Little Angel says, "Oh, oh, everybody form a line
Oh, oh, everybody form a line"
Sparks light on E Street when the boy prophets walk it handsome and hot
All them little girls' souls grow weak when the man-child gives them a double shot
Little Angel hangs out at Easy Joe's, it's a club where all the riot squad goes when they're cashin' in for a cheap hustle
But them boys are still on the corner loose and doin' that lazy E Street Shuffle

As them sweet summer nights turn into summer dreams
Little Angel picks up Power and he slips on his jeans
And they move on out down to the scene
All the kids are dancin'

Le Pas Nonchalant De La Rue E

Les étincelles volent sur la rue E1, quand les garçons prophètes l’arpentent élégants et faisant un tabac
Tous les esprits des jeunes filles vacillent quand l'homme-enfant décoche son regard sur elles
Ces "Papes" du collège font un effort suprême le vendredi soir
Les adolescents couche-dehors, en pantalons moulants, font la danse de la rue E et tout est bien
Et les mômes ici sont soit en train de danser soit pris dans une bagarre
Habillés de costumes en peau de serpent entassés dan une Detroit muscle2
Ils font le pas nonchalant de la rue E

Maintenant, ces mauvais garçons de la rue E dans la lumière du crépuscule se battent en duels éclairs comme des fantômes dans un flot d’étoiles
Sur les voies d’accès pompier par les nuits d'argent avec des filles blondes qui gageaient leurs beaux seize ans
Le vendeur de journaux dit que les flics sont devenus mauvais depuis que Power Thirteen a mis le paquet contre un policier lors d’une rixe d’été
Et la nana de Power Thirteen, Little Angel, se tenait au coin de la rue préservant ces gars terribles de s’attirer des ennuis.
Little Angel marche du pas nonchalant comme si elle n’avait plus de ciboulot
C’est une morte au combat sur Lovers's Lane
Elle rend malades tous les gars du coin
Little Angel dit : "Oh, oh, tout le monde en ligne
Oh, oh, tout le monde en ligne"
Les étincelles volent sur la rue E, quand les garçons prophètes l’arpentent élégants et faisant un tabac
Tous les esprits des jeunes filles vacillent quand l'homme-enfant décoche son regard sur elles
Little Angel traîne au Easy Joe, c'est un club ou les groupes d'émeutiers vont quand ils se font rembourser d'une escroquerie minable
Mais les gars sont toujours au coin de la rue dévergondés et faisant ce paresseux pas nonchalant de la rue E

Tandis que leurs douces nuits d'été se transforment en songes d'été
Little Angel passe prendre power Thirteen, il enfile son jean
Et ils repartent vers la scène
Tous les gamins dansent

Toutes les paroles présentes sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Les chansons de Bruce Springsteen sont publiées chez Sony Columbia.
 
       Notes:

detroit muscle1 E Street: le E Street Band et la chanson tirent leur nom de la rue de Belmar où vivait la mère de David Sancious, clavieriste des débuts. Le groupe pouvait répéter dans cette maison bien que Sancious ne fut officiellement intégrer dans le groupe qu'à partir du printemps 73. Le E Street Band ne prit son qu'à partir de septembre 1974.
2 Detroit muscle: voiture surgonflée des années 70.

Premier titre de l'album, la chanson a été écrite au milieu de l'année 73 et fut l'une des dernières ajoutées à l'album. Avec les surnoms des personnages, elle ouvre parfaitement le disque.
Le sax baryton est joué par Albee Tellone qui s'occupait du son sur les premières tournées de Springsteen.
Un classique des concerts jusqu'à la fin 75 avec de longs scketches.

 
       Live:
Nombre d'interprétations live: Première interprétation: Dernière interprétation:
130 08-09-1973 10-12-2012

Mon graphique

 
Copyright "HopeAndDreams" 2007, tous droits réservés - Contact